Ecrire à Versailles : association loi 1901

Véronique Lévy Scheimann : présidente, auteure éditrice - Camille Raveau : vice-présidente, illustratrice

Olivier Certain : trésorier, gère Instant V avec Christophe Rougerie - Sarah Tocaven : secrétaire, auteure

Corinne d’Argis : responsable sponsors, auteure, éditrice - Brigitte Barron : responsable logistique

Gaëlle Stévant Le Franc : attachée de presse 

Association basée à Versailles

 contact@ecrireaversailles.fr


de Instant V à Ecrire à Versailles par Stéphanie Herter

Comment l’aventure a-t-elle commencé ?

Je me souviens d’une terrasse ventée. J’attendais Olivier Certain et Christophe Rougerie pour m’interviewer sur mes livres. Des amis leur avaient parlé de moi. J’étais honorée. La petite caméra posée à discrétion sur un coin de la table battue par les vents…  Un souvenir inoubliable qui grava à jamais une immense amitié pour eux et le début d’une grande aventure. Ce qui se prédestine, se raconte-t-il ? y a-t-il un début ? Une histoire à narrer ? Tout s’est mis en place de façon si évidente, fluide. Ces moments de vie où l’on ne se pose aucune question, aucun doute. On s’y engouffre car on est justement dans « la » vie. Cette vidéo est une parmi des centaines. Ecrivains, artistes, commerçants, lieu de vie… comment détailler ce « tout » qui se ponctue de tant de moments uniques, d’Instant V comme Versailles ou comme Vrai comme j’aime à le dire. Deux passionnés qui mettent en lumière. Instant V est le battement de cœur d’instants présents. De partages de vidéos en rencontres autour de cafés… les idées ont fusé de réaliser ensemble un moment fort de vie locale autour des écrivains. Un salon du livre.

Trouver le lieu, imaginer le nom de l’association « Ecrire à Versailles » est née. Être ensemble et rencontrer nos lecteurs. Le premier salon a eu lieu en mai 2018 au Parnasse. Endroit chaleureux où nous étions quinze auteurs dans ce lieu qui nous réchauffait, où l’on se tenait chaud et tant pis si l’orage a frappé nos rues Versaillaises ce soir-là, nos lecteurs ont bravé les flots. Nombreux et heureux.

Quand un succès simple et authentique se vit, le temps d’un second salon ne tarde pas à nourrir les esprits. Le staff composé d’Olivier, Véronique et Corinne, ceux que je nomme le trio formidable, soutenu par Camille et Sarah et d’autres non point nommés mais pas moins efficaces, se sont mis en quête de sponsors, d’un nouveau lieu… Grandir mais pas trop vite. On le sait ce qui se crée doit prendre racine et grandir par progression… Le second salon du livre est fixé. Le nouveau lieu trouvé. Nous serons une trentaine artistes et des temps forts ponctueront la soirée :  un slow editing, des ateliers pour les jeunes, de la poésie et Helen Juren chanteuse qui viendra se produire. Je dis toujours que la vie ne doit pas se forcer. « Ce qui doit se faire, se fait ». C’était sans doute écrit et pour un Salon du livre, le sens donné était donc prédestiné.